Mardi le 20 février 2018

Barette annonce le réaménagement de Santa Cabrini

par Karine Laurence

Gaétan Barrette, ministre de la Santé et des Services sociaux et Filomena Rotiroti, députée de Jeanne-Mance-Viger et présidente du caucus ont pris paroles le vendredi 16 février sur le sujet de l’agrandissement et le réaménagement de l’unité d’endoscopie et de chirurgie d’un jour de l’Hôpital Santa Cabrini. Le gouvernement investira 9,1 millions de dollars pour ce projet.

Celui-ci consiste à donner des services de façon plus efficace et sécuritaire. Les nouveaux espaces comporteront plusieurs salles d’endoscopies et de l’espace supplémentaire de récupération. L’Hôpital est en manque d’espace pour les patients et à un grand besoin de changement. L’entente a été faite sur la loi 130, ce « qui va garantir à toute la population du Québec, un accès normal, je ne dirais pas amélioré, normal » aux services municipaux de basse.

Sur le plan du personnel, ce changement n’apportera pas un financement supplémentaire.

Les Beatles revivent à Montréal

par Karelle Boyer-Pilotte

Vendredi 16 février que le groupe hommage HELP! nous a fait replonger dans l’univers des Beatles lors d’un spectacle au Club Soda.

HELP!, fondé en 1999, est l’un des groupes hommage les plus populaires au Canada. Il n’y a pas un détail que le groupe laisse passer, que ce soit les costumes, la coiffure, les mouvements, l’harmonie et même la voix. HELP! reproduit fidèlement l’essence pure des Beatles, on a l’impression d’être en présence du vrai groupe. Lorsque les quatre membres du groupe sont apparus dans leur costume noir et blanc, la folie des années 60 a envahi la salle.  Les spectateurs se sont donnés à coeur joie pour chanter les plus grands succès du groupe. Au retour de l’entracte, le quatuor était vêtu de leur fameux costume de Sgt. Pepper’s, ce qui a enchanté la soirée. Pour bien finir la soirée, HELP! a joué Hey jude.

Les groupes hommages se font de plus en plus populaires et c’est une bonne façon de revivre l’ambiance des groupes qu’on ne peut plus voir ou qui n’existent plus.

Campeau au McCord

par Martin Benoit

L’artiste photographe Michel Campeau lance son exposition “Avant le numérique” au Musée McCord.

Le musée, qui s’intéresse plus particulièrement à la photographie vernaculaire depuis quelques années, présente le dernier travail de Campeau. Campeau a acheté sur eBay des diapositives couleurs de souvenirs de familles. Il sélectionne et présente ce travail d’édition qui souvent mets en scène l’acte photographique de l’époque.

Campeau voit des ressemblances entre certains de ces souvenirs et le fameux travail de Robert Frank “The Americans”. L’artiste est intègre et poursuit dans sa démarche de présenter le souvenir ainsi que l’époque pré-numérique.

Dans ses recherches il a trouvé le travail amateur de Rudolph Edse qui documentait sa famille ainsi que lui-même dans des scènettes familiales. Campeau publie simultanément un bouquin recueuil de ces images intitulé ” Une autobiographie involontaire”

Le code de la route en voie de modifications

par Mégane O’Connor

Marianne Giguère

Lors du 14 février dernier, une conférence de presse avait lieu au Salon Maisonneuve de l’Hôtel de Ville de Montréal. Celle-ci portait sur la révision de la sécurité routière.

Le responsable de l’urbanisme, du transport et de l’Office de consultation publique de Montréal, monsieur Éric Alan Caldwell était accompagné de madame Marianne Giguère, la conseillère associée au développement durable et aux transports actifs, afin de présenter les faits saillants du mémoire de la Ville de Montréal à ce sujet. Cette révision avait pour bût d’améliorer certaines règles concernant la sécurité des usagers de la route. Particulièrement, la situation des cyclistes, puisqu’ils occupent une très grande place dans les rues de Montréal.

D’autres principes de prudence ont été révisés concernant les automobilistes et les piétons de façon à ce que tout un chacun soit en sécurité dans les rues montréalaises.

Trump et les femmes

par Katerine Beaudet

Le mardi 13 février 2018 a eu lieu à l’UQÀM au pavillon Athanase-David (D) la conférence “Trump et les femmes : analyses féministes contemporaines” présentées par Héloïse Michaud, Véronique Pronovost et Andréanne Bisonnette, toutes trois étudiantes en science politique à l’UQAM, aussi accompagnées de Geneviève Pagé, enseignante au département en science politique à l’UQAM.

Cette conférence née d’une initiative du Réseau québécois en études féministes (RéQEF) et coorganisée par l’institut de recherches et d’études féministes (IREF), le groupe de recherche en études féministes (GREF) et la Chaire Raoul- Dandurand a discuté sur le nature des obstacles et des stratégies antiféministes  employées par l’administration Trump, mais également plus globalement à l’air de Trump au sein de la société américaine.Les conférencières ont abordé plusieurs aspects de l’influence de l’administration conservatrice de Trump sur le quotidien et les choix de la femme.

Cette administration déteindra-t-elle sur notre société québécoise dans les années à venir?

 Page 1 of 238  1  2  3  4  5 » ...  Last »